24Avr

Gnak.ca lance un répertoire virtuel d'activités

Depuis le 11 avril, la communauté de la MRC Abitibi bénéficie d'un nouvel outil d'information et de communication: un répertoire en ligne d'organismes et d'événements totalement gratuit.

24 avril 2016

C'est l'entreprise Gnak.ca qui a mis sur pied ce nouveau service à l'adresse infomrcabitibi.com. Il s'agit pour Hans Pelletier et son associé Charles Dumas de la réalisation d'un vieux rêve.

«Ça fait des années qu'on a cette idée. Ça remonte bien avant Gnak.ca. On entre dans notre troisième année et l'entreprise est maintenant rentable. C'est la cause sociale qu'on a choisi de mettre de l'avant. On veut offrir à la communauté un lieu de rassemblement social pour stimuler son développement économique», fait valoir M. Pelletier.

Gnak.ca a aussi maintenant l'avantage de pouvoir compter sur une équipe de trois employées: Julie Cazes, Andrée-Anne Guindon et Laurence Hardy. «Ce sont elles qui vont gérer la réception des événements, la plateforme et le site web», précise Hans Pelletier.

Application en route

Ce dernier mise sur la force d'un réseau en expansion et souhaite que ce répertoire devienne un puissant outil de communication sociale. Pour ce faire, une application mobile est aussi en développement.

«Au départ, on disait que si on atteignait l'inscription de 50 organismes et de 50 événements avant le 1erjuin, nous allions faire une application mobile. Mais l'engouement soulevé dès la première semaine, avec à peu près pas de publicité, nous démontre clairement que l'intérêt est là. Il y aura une application. Elle est déjà développée à 50 %», fait valoir Hans Pelletier.

Publicité - Lire la suite de l'article ci-dessous 
 

Gratuit

Ce dernier invite néanmoins les organismes à visiter la plateforme. Trois formulaires sont disponibles, soit une pour s'inscrire, un autre pour inscrire un événement et un dernier pour modifier ses informations afin qu'elles soient le plus à jour possible.

L'offre s'adresse aux organismes à but non lucratif oeuvrant dans différents domaines, allant des affaires au tourisme en passant par le communautaire et les sports, ainsi qu'aux municipalités. «Le service est entièrement gratuit. La seule chose qu'on ne peut offrir gratuitement, c'est si un organisme veut un service transactionnel. Il y aura à ce moment-là des frais de 50 raquo;, indique Hans Pelletier.

 

 

 

 
 
 
 
 

$(0)